Sélectionner une page
Slider

Voyage réalisé au mois d’avril 2016

Icon

Malte est principalement connue pour le tourisme de plage représenté par ses yachts, ses fêtes au nord-est de l’île, autour de la baie de Saint-Paul et de la ville de Saint Julian. Nous avons évité ces zones et nous nous sommes concentrés sur la richesse des opportunités photographiques offertes par le pays. Une topographie souvent extraordinaire avec son histoire et sa culture riche et unique.
L'influence la plus forte et la plus visible de son histoire, sa culture est celle des Chevaliers de Malte, un ordre fondé en 1048 à Jérusalem, qui a pris possession de Malte en 1530 et l'a maintenu jusqu'en 1798, lorsque les troupes de Napoléon les ont délogées (Malte est devenue une partie de l’Empire britannique en 1800, et a gagné son indépendance en 1964). Cette influence se manifeste dans les sites fortifiés, les villes médiévales, la statuaire religieuse que l'on retrouve partout dans les rues, le grand nombre d'églises splendides même dans les petites villes et l'omniprésence de l'iconographie religieuse dans les lieux publics. Tous ces éléments offrent l'opportunité d'images narratives frappantes. C'est aussi la splendide architecture baroque qui donne aux villes de Malte (en particulier La Valette) un beau pittoresque.
Moins répandus mais fascinants et photogéniques sont les restes de ce qu'on appelle la période mégalithique des Temples maltais. À partir d'environ 3600 av. J.-C., cette civilisation a créé de nombreuses structures indépendantes monolithiques, dont certaines (comme Gjantija) sont les plus anciennes du monde, avant de disparaître mystérieusement vers 2500 av. J.-C.
Plus généralement, Malte est un endroit où, à bien des égards, le temps s'est arrêté et a laissé derrière lui un charme anachronique aussi agréable à vivre qu’à photographier. Un exemple sont les sociétés musicales séculaires qui existent dans chaque ville, logées dans de beaux bâtiments anciens qui tiennent leurs salles de réunion et leurs collections historiques. Ces sociétés ont souvent permis aux cafés de s’installer au rez-de-chaussée donnant ainsi un accès au public. Certaines de nos meilleures images ont été prises dans ces endroits.
Enfin, la dernière raison mais qui a néanmoins son importance, Malte est un pays paisible imprégné du charme méditerranéen qui offre d'excellents vins et cuisine locale.

Malte est principalement connue pour le tourisme de plage représenté par ses yachts, ses fêtes au nord-est de l’île, autour de la baie de Saint-Paul et de la ville de Saint Julian. Nous avons évité ces zones et nous nous sommes concentrés sur la richesse des opportunités photographiques offertes par le pays. Une topographie souvent extraordinaire avec son histoire et sa culture riche et unique.
L'influence la plus forte et la plus visible de son histoire, sa culture est celle des Chevaliers de Malte, un ordre fondé en 1048 à Jérusalem, qui a pris possession de Malte en 1530 et l'a maintenu jusqu'en 1798, lorsque les troupes de Napoléon les ont délogées (Malte est devenue une partie de l’Empire britannique en 1800, et a gagné son indépendance en 1964). Cette influence se manifeste dans les sites fortifiés, les villes médiévales, la statuaire religieuse que l'on retrouve partout dans les rues, le grand nombre d'églises splendides même dans les petites villes et l'omniprésence de l'iconographie religieuse dans les lieux publics. Tous ces éléments offrent l'opportunité d'images narratives frappantes. C'est aussi la splendide architecture baroque qui donne aux villes de Malte (en particulier La Valette) un beau pittoresque.
Moins répandus mais fascinants et photogéniques sont les restes de ce qu'on appelle la période mégalithique des Temples maltais. À partir d'environ 3600 av. J.-C., cette civilisation a créé de nombreuses structures indépendantes monolithiques, dont certaines (comme Gjantija) sont les plus anciennes du monde, avant de disparaître mystérieusement vers 2500 av. J.-C.
Plus généralement, Malte est un endroit où, à bien des égards, le temps s'est arrêté et a laissé derrière lui un charme anachronique aussi agréable à vivre qu’à photographier. Un exemple sont les sociétés musicales séculaires qui existent dans chaque ville, logées dans de beaux bâtiments anciens qui tiennent leurs salles de réunion et leurs collections historiques. Ces sociétés ont souvent permis aux cafés de s’installer au rez-de-chaussée donnant ainsi un accès au public. Certaines de nos meilleures images ont été prises dans ces endroits.
Enfin, la dernière raison mais qui a néanmoins son importance, Malte est un pays paisible imprégné du charme méditerranéen qui offre d'excellents vins et cuisine locale.

Pourquoi s'y rendre
Slider
Malte
Slider
Icon

La Valette : ville romanesque où l’on se plait à rêver d’aventures. La cathédrale de Saint-Jean est probablement le monument religieux le plus impressionnant du monde en dehors du Vatican et comprend une salle Caravaggio. Mais il y a également de petites églises qui sont formidables, il suffit de marcher et d'entrer – par exemple l'église de Saint-Paul le Naufragé et l’Eglise Carmélite. Ville exotique et magnifique : la Valette dans son intégralité est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. L’architecture est dans un style baroque avec des balcons fermés, et une statuaire ancienne (la plupart du temps religieuse) parsème la ville. Mais c'est aussi une ville vivante avec des magasins (pour les touristes seulement sur la rue principale), des cafés, de petits lieux de restauration en plein air dans les rues pavées, d’excellents restaurants et une vie nocturne très active.
Il existe de nombreux musées, généralement petits et situés dans de beaux bâtiments anciens, souvent désuets, ce que nous aimons parce qu’ils sont de remarquables décors pour des compositions photographiques. Nous avons trouvé en particulier le Musée d'Archéologie et le Musée des Beaux-Arts. Il y a aussi le Teatru Manoel, construit en 1731 et qui figure parmi les plus anciens espaces de spectacle encore en fonction. Y assister a une représentation est une expérience inoubliable accompagnée de nombreuses possibilités photographiques.

Se perdre dans les ruelles de La Valette donne lieu en soi à de multiples scènes visuelles extrêmement inspirantes pour tout photographe. Et puis il faut passer du temps à la terrasse du " Caffé Cordina". Il y a beaucoup de cafés en plein air à La Valette, mais Cordina est l'institution. Il existe plusieurs bons restaurants dont le restaurant Legliglin, menu dégustation maltaise - excellent, le restaurant Ambrosia, le City Lounge avec sa terrasse surplombant la place Saint-Georges ; ils sont de merveilleux terrains de jeux photographiques en soi de par leurs décors.

La Valette : ville romanesque où l’on se plait à rêver d’aventures. La cathédrale de Saint-Jean est probablement le monument religieux le plus impressionnant du monde en dehors du Vatican et comprend une salle Caravaggio. Mais il y a également de petites églises qui sont formidables, il suffit de marcher et d'entrer – par exemple l'église de Saint-Paul le Naufragé et l’Eglise Carmélite. Ville exotique et magnifique : la Valette dans son intégralité est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. L’architecture est dans un style baroque avec des balcons fermés, et une statuaire ancienne (la plupart du temps religieuse) parsème la ville. Mais c'est aussi une ville vivante avec des magasins (pour les touristes seulement sur la rue principale), des cafés, de petits lieux de restauration en plein air dans les rues pavées, d’excellents restaurants et une vie nocturne très active.
Il existe de nombreux musées, généralement petits et situés dans de beaux bâtiments anciens, souvent désuets, ce que nous aimons parce qu’ils sont de remarquables décors pour des compositions photographiques. Nous avons trouvé en particulier le Musée d'Archéologie et le Musée des Beaux-Arts. Il y a aussi le Teatru Manoel, construit en 1731 et qui figure parmi les plus anciens espaces de spectacle encore en fonction. Y assister a une représentation est une expérience inoubliable accompagnée de nombreuses possibilités photographiques.

Se perdre dans les ruelles de La Valette donne lieu en soi à de multiples scènes visuelles extrêmement inspirantes pour tout photographe. Et puis il faut passer du temps à la terrasse du " Caffé Cordina". Il y a beaucoup de cafés en plein air à La Valette, mais Cordina est l'institution. Il existe plusieurs bons restaurants dont le restaurant Legliglin, menu dégustation maltaise - excellent, le restaurant Ambrosia, le City Lounge avec sa terrasse surplombant la place Saint-Georges ; ils sont de merveilleux terrains de jeux photographiques en soi de par leurs décors.

La Valette
Slider
La Valette
La Valette caffe cordina
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La Valette
La valette
previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
previous arrownext arrow
Slider
Icon

Malte abrite les structures indépendantes les plus anciennes au monde, elles sont antérieures aux pyramides et à Stonehenge de plusieurs centaines d'années. Les principaux sont Tarxien, Hagar Qim et Mnajdra près de La Valette, Skorba, Ta 'Hagrat et Mgarr au nord-ouest de l'île de Malte, et Gjantija sur Gozo.

Le temple de Gjantija est le plus ancien de tous, daté de plus de 5600 ans. C'est aussi le plus grand et le mieux conservé. Contrairement aux deux autres grands complexes, Tarxien et Hagar Qim il n'est pas recouvert d’un un toit en tissu. Par conséquent, il n'est pas sorti de son contexte visuel, ce qui est un ajout majeur et offre beaucoup plus de possibilités photographiques que Tarxien et Hagar Qim où il est nécessaire d'intégrer la tente dans l'image (ce qui est difficile) ou de se concentrer sur les détails (ce qui peut être Insatisfaisant).

A voir en plus de ces structures extérieures, Hal Saflieni Hypogeum, situé à Paola, une banlieue de La Valette, c’est un cimetière préhistorique bâti dans la roche entre 3300 et 2500 ans avant J-C dans une remarquable structure souterraine de 3 niveaux. Malheureusement, les photographies ne sont pas autorisées, mais cela vaut le déplacement. La visite dure une heure. Seulement 10 personnes à la fois peuvent entrer et 80 par jour. Les billets sont disponibles en ligne sur le site heritagemalta et un nombre limité est en vente le jour précédant dans deux musées de La Valette (entre autres au National Museum of Fine Arts). N’hésitez pas à vous y présenter si vous n’avez pu obtenir de place en ligne. Il est préférable d’y être à l'heure d'ouverture (9 heures) ou ils pourraient être tous vendus.

Les sites préhistoriques
Slider
Sites préhistoriques
previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
previous arrownext arrow
Slider
Icon

Commençons par quelques endroits accessibles depuis La Valette en tant qu’excursion, et déplaçons-nous vers le Nord alors que nous nous dirigeons vers l’île de Gozo.

Un court et très beau voyage en ferry à travers la baie de La Valette et les trois villes : Vittoriosa (également connu sous le nom de Birgu) qui existe depuis le moyen âge, Senglea et Cospicua qui ont été fondés par l’ordre de St. John au court du 16ème et 17ème siècles. Malheureusement, nous n’avons qu’un regard superficiel sur cette zone qui semble pleine de promesses. À moins que vous ne portiez un intérêt particulier pour le sujet, nous ne vous recommandons pas de vous attarder dans les deux musées de Birgu qui sont fortement promus : le palais des inquisiteurs et le musée maritime. Ils ont peu de possibilités photographiques. Nous aurions souhaité avoir plus de temps pour nous promener dans les rues, flâner dans ces trois endroits qui semblent avoir tellement de charme et une dimension romanesque.

Facilement accessible depuis La Valette, en bus ou même en taxi, se trouve le village balnéaire de Marsaxlokk. Oui, c’est une destination touristique, mais les nombreux cafés qui bordent la mer offrent de très bons poissons frais et le port est parsemé de beaux bateaux de pêche aux couleurs vives avec un œil peint sur la coque symbole de la période phénicienne de Malte. Les tours de la centrale de Delimara s’élèvent en arrière-plan ce qui, selon votre esthétique, endommagera le charme de la vue ou, au contraire, donnera un contraste visuel frappant.
En quittant La Valette, la première destination vers le nord est celle des villes jumelles de Mdina et de Rabat. Vous entendrez beaucoup parler de Mdina, une ville fortifiée était la capitale de l’île de l’antiquité à la période médiévale (Rabat est son extension plus contemporaine). « C’est tellement beau, c’est tellement romantique, etc ». Nous avons trouvé Mdina extrèmement décevante, un piège à touristes mortellement ennuyeux. Notre emplacement préféré y était le Musée national d’histoire naturelle, un lieu délicieux, à l’ancienne, avec des expositions charmantes, un merveilleux terrain de jeu photographiques tout à notre goût. Nous avons trouvé que la promenade à Rabat était beaucoup plus enrichissante, plus authentique avec un potentiel photographique bien plus dense si vous ne donnez pas dans l'esthétique de carte postale.
En continuant dans la direction nord, vous trouverez la ville de Naxxar, qui abrite le Palacio Parizio. Construit à l’origine comme pavillon de chasse en 1733 par António Manoel de Vilhena, Grand Maître de l’Ordre de Malte. Il a été acquis par le Marquis Scicluna en 1898 qui a embelli le bâtiment au début du 20ème siècle, ce qui en fait une fantaisie baroque de feuilles d’or et de miroirs. Amusant à visiter, les beaux jardins abritent un très bon restaurant. C’est également un lieu plein d’intérêt sur un plan visuel. Si vous aimez réaliser des compositions d’intérieurs où campe une ambiance propice à l’introspection, une atmosphère digne d’un scénario cinématographique, ou encore réaliser de la photographie de détails ou d’architecture, ne manquez pas cette étape. Nous vous recommandons également une halte dans le village de Melieha pour diner dans le restaurant Rebekah.

Enfin, à environ trois kilomètres de Melieha et à 10 minutes en voiture du terminal pour le ferry de Gozo, vous trouverez le parc d’attractions Popeye Village, également connu sous le nom Sweethaven Village, dans Anchor Bay. En 1980, Robert Altman y a tourné Popeye, une adaptation cinématographique des dessins animés. Le célèbre marin est interprété par Robin Williams dont se fut le premier rôle sur grand écran et Olive Oyl par Shellye Duvall. L’ensemble a été transformé en parc d’attraction touristique avec des manèges, des spectacles, des souvenirs sur le film, etc. C’est une vision vraiment surréaliste sur fond de falaises stériles, de bleu profond et d’eaux azur qui apparaît au bout d’un virage alors que vous êtes encore sur la route, et cela vaut le détour rien que pour cela. Le site en lui-même conserve l’aspect décalé et désuet du film d’Altman et offre également des opportunités de photographies intéressantes dans un des meilleurs répertoires du kitsch.

L'île de Malte
Au delà de La Valette
Slider
Palazzo Parisio
Palazzo Parisio
VICTORIA
Palazzo Parisio
Palazzo Parisio
Hagar Qim
Hagar Qim
Paola
Rabat
VICTORIA
Victoria
Rabat
Mdina
Musée d'histoire naturelle L-Imdina
Mdina
_R002440-Edit copy
San Ġiljan
Ta Pinu
Marsaxlokk
Marsaxlokk
Marsaxlokk
Marsaxlokk
Vittoriosa
Vittoriosa
Vittoriosa
San Ġiljan
Triq Tal-Prajjet, Mellieha,
Triq Tal-Prajjet, Mellieha
St Agatha's Tower  Mellieha
previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
previous arrownext arrow
Slider
Gozo
Slider
Icon

Dès l’arrivée du ferry à Gozo, vous savez que vous avez changé de vitesse de croisière pour passer de l'agitation et de la circulation de Malte à un rythme de vie beaucoup plus calme.

C'est la raison pour laquelle la majorité des visiteurs sont ici des maltais, qui viennent se détendre le week-end ou encore possèdent une maison de vacances.

Nous avons choisi comme base la petite ville côtière de Sannat, dotée d'un hôtel agréable et très peu d'installations touristiques. Le meilleur restaurant de la ville, Ta 'Rosina, sert au plus une douzaine de personnes ; c’est un lieu original fréquenté exclusivement par des Maltais. Sanna est un endroit tranquille pour se promener et photographier jusque tard dans la nuit, lorsque les anciens murs, la végétation et la statuaire peuvent créer des tableaux magiques.

En plus de Gjantija (discuté dans la section "Préhistoire"), les principales attractions de Gozo sont la ville principale, Victoria, également connue sous le nom de Rabat (à ne pas confondre avec la ville identique sur l'île de Malte) et la zone côtière de San Lawrenz, où la fameuse fenêtre Azure, Tieqa tad-Dwejra se tenait jusqu'à sa destruction lors d'une tempête en mars 2017.
Alors que ce point de repère a disparu, la région vaut encore la peine d'être visitée pour ses vues spectaculaires et pour photographier l’azur profond des vagues ainsi que le ressac bleu de la fissure des parois rocheuses de la mer intérieure. Victoria, la capitale de Gozo, n'est guère une métropole avec une population d'environ sept mille habitants. Le cœur de la ville est l’imposante citadelle (Cittadella) qui la domine. Victoria est le centre d'activité de Gozo depuis des temps potentiellement néolithiques, mais on sait qu'elle fut fortifiée durant l'âge de bronze. Elle fut par la suite développée par les Phéniciens et devint une Acropole complexe à l'époque romaine. Outre les vues panoramiques de la ville, la Citadelle contient plusieurs sites intéressants, dont la Cathédrale de l'Assomption, l'Ancienne Prison, un Musée d'Archéologie, un musée du folklore et un Musée des sciences naturelles que nous avons particulièrement apprécié. Le centre-ville, désigné par Triq (le mot maltais pour la rue), Giorgio Borg Olivier, Pjazza San Frangisk et Triq ir-Repubblika sont parsemés de petites boutiques et cafés. Nous avons particulièrement aimé marcher et photographier dans la vieille ville, appelée Il-Borgo, un labyrinthe d'allées étroites et sinueuses autour de Pjazza San Ġorġ.
Conduire afin d'explorer Gozo relève parfois de l’exploit. Ce qui apparaît comme des routes sur votre GPS pourraient bien se révéler être des pistes rocheuses où même un véhicule à roues motrices aurait de la difficulté à naviguer. Les rues à sens unique ainsi que les fermetures (par exemple pour travaux) apparaissent de façon aléatoire et sans avertissement. Mais le jeu en vaut la chandelle pour découvrir des endroits moins connus, tels que le village côtier de Marsalforn et ses cafés balnéaires (nous avons particulièrement apprécié Otters Bistro) ou les petites villes de Xewkija et Xhagra, au sein desquelles nous avons trouvé de merveilleuses opportunités photographiques. Pour conclure, il y a Għarb, avec son imposante basilique Ta 'Pinu qui surgit au milieu de nulle part, avoisinée par un itinéraire de procession. C’est une promenade menant au sommet d’une colline ponctuée de 14 groupes de statuaire représentant la passion du Christ et aboutissant à un amphithéâtre qui surplombe la région. L’ensemble nous transporte dans un autre univers et offre une multitude de possibilités de compositions photographiques, dont certaines sont des plus surréalistes.

L'île de Gozo
Slider
_R002556-Edit copy
Sannat, Gozo,
Sannat, Gozo,
Sannat, Gozo,
Azure Window
Victoria
Victoria
Victoria
Victoria, Gozo,
Victoria, Gozo,
Xewkija, Gozo,
Xewkija, Gozo,
Xewkija, Gozo,
Għarb, Gozo
Għarb, Gozo
Xewkija, Gozo,
San Lawrenz, Gozo
previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
previous arrownext arrow
Slider
Icon

La nourriture à Malte est vraiment délicieuse, que ce soit dans les restaurants gastronomiques ou même dans les stands de rue. Les fruits de mer sont évidemment les vedettes, d'une simple brème grillée dans un café sur la baie de Marsaxxlok au divin carpaccio de crevettes de Rebekah à Melieha. Mais il y a également, des plats de viandes uniques comme la recette du lapin (une spécialité) et la volaille ainsi qu’un large éventail de collations dont le pastizzi rempli de ricotta ou de pois que vous trouvez dans les petites boutiques de chaque coin de rue, ainsi que d'autres collations savoureuses comme des tartelettes au poulet, des chaussons fourrés de petites saucisses (le meilleur !), Bombettas, arancinis, ftira sandwichs, etc..
Les pâtisseries sucrées sont un point culminant de la gastronomie maltaise, en général réalisées à partir d'éléments simples, peu sucrées, aromatisées aux amandes, aux pistaches et au miel. Mais l’on trouve également des compositions plus élaborées et plus riches tel un superbe dessert à 3 couches que nous avons dégusté composé d’un duo de mousses de pistaches et chocolat blanc superposées sur des morceaux de figues caramélisées dans du miel noir. Tout ce qui est réalisé avec des dates est un régal assuré. La crème glacée locale est excellente. Même le café est parfait. Il existe une importante variété de vins maltais. Nous n’avons pas eu l’occasion de déguster de vins blancs grands crus et ceux de table étaient décevants. Cependant, les rouges, même en carafe étaient bons. En gamme supérieure, une cave appelée Marsovin propose plusieurs excellentes bouteilles, notamment Marnisi, Antonin et Antonin Noir. Ces vins sont généralement proposés pour environ 35 euros environ dans les restaurants (20 euros en magasin)

Gastronomie
Maltaise
Slider
Icon

Ne louez pas de voiture. Nous l’avons fait et c’est une mauvaise décision. Les distances à Malte sont faibles. Il y a d'excellents transports en commun et les taxis sont peu coûteux. Vous allez probablement finir par économiser de l'argent sur la location d'une voiture, sans mentionner que cela vous facilitera la vie. Parce qu'il s'avère qu’avoir à conduire à gauche est le moindre des défis que vous rencontrerez. Sur les voies principales, la circulation est horrible. Les petites routes sont souvent non pavées, rocheuses et en mauvais état (c'est pourquoi vous verrez fréquemment des panneaux indiquant des services de réparation) de plus elles sont couramment extrêmement étroites avec de la place pour un seul véhicule, en général ce sont au maximum des routes à deux voies ! Cela vaut également pour beaucoup de rues en centre-ville où il est vraiment difficile de conduire. C’est souvent un labyrinthe qui n'est pas conçu pour les voitures, nous devions naviguer par GPS en permanence et bien souvent nous nous sommes retrouvés coincés. Plus de raisons ? Il y a de fréquentes fermetures de routes dont le GPS (nous avons utilisé Waze, nous l’avons trouvé plus précis que Google Maps) n'est pas informé. Dans l'ensemble, en vous passant d’une voiture de location, vous perdrez un peu de flexibilité mais vous gagnerez beaucoup en détente.

Les dimanches les villes sont mortes. Profitez-en pour visiter des sites archéologiques ou des musées et gardez l’exploration des villes pour la semaine.

Vous entendrez beaucoup parler de Mdina. C'est tellement beau, c'est tellement romantique, bla bla etc... Notre avis : c’est ennuyeux à mourir et extrêmement touristique. Au début nous pensions que nous aurions dû y passer une journée au lieu de trois. En fait, nous aurions dû l'ignorer complètement.
Aussi largement recommandé par les guides touristiques : le musée maritime et le palais des inquisiteurs, tous deux à Birggu (3 villes). Sauf si vous êtes un passionné d'histoire navale ou d'inquisition (il doit y en avoir, n'est-ce pas ?), c’est une grande perte de temps.

Nos recommandations
Slider
Play
Play
Play
La Valette les trois villes
Palace square La Valette
Full screenExit full screen
previous arrownext arrow
Slider

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove